Recherches récentes
Effacer

San Salvador attractions

Catégorie

Lac Coatepeque
star-5
67
5 excursions et activités

Étonnante piscine bleue nichée sous les sommets des volcans Cerro Verde, Izalco et Santa Ana et bordée de plantations de sucre et de café en pente, le lac Coatepeque est l'une des attractions naturelles les plus enchanteresses d'El Salvador, située à l'orée du parc national de Cerro Verde. D'une longueur de près de 6 km, il s'agit du plus grand lac du pays, formé dans le cratère d'un ancien volcan il y a plus de 50000 ans et nourrissant une population colorée de poissons-chats, de guapotes et de poissons zèbres.

Une destination de vacances tranquille pour les habitants et les voyageurs, les activités les plus populaires au lac Coatepeque sont la natation et les sports nautiques, avec la voile, le kayak, le ski nautique et la plongée sous-marine. Les autres points forts incluent les sources chaudes disséminées au bord de l'eau et l'île de Teopan, autrefois un lieu important de culte maya.

Plus d'infos
Parc national du Cerro Verde
star-5
116
6 excursions et activités

Avec son trio de pics volcaniques encerclés par une jungle luxuriante, un vaste réseau de sentiers de randonnée et le lac de cratère voisin de Coatepeque, le parc national du Cerro Verde présente l'un des paysages les plus étonnants du Salvador.

Le passe-temps principal des visiteurs du parc national du Cerro Verde est la randonnée et ses trois volcans, Izalco, Cerro Verde et Santa Ana, sont tous facilement accessibles. Le point culminant est le sommet de 2381 mètres de Santa Ana, le volcan le plus haut et le plus actif d'El Salvador, surmonté de quatre cratères et d'un lac de cratère vert scintillant, mais tout aussi éblouissante sont les vues d'Izalco voisin, surnommé le «phare du Pacifique» pour ses éruptions quasi-continues sur 160 ans. Un autre point fort est l'ascension du sommet éponyme et les randonneurs escaladant le volcan Cerro Verde maintenant éteint trouveront la forêt nuageuse au sommet de la montagne remplie d'oiseaux colorés, y compris des colibris, des geais et des toucanets émeraude.

Plus d'infos
Parc National El Boquerón
star-5
44
2 excursions et activités

Avec un trio de sommets autour du spectaculaire cratère volcanique d'El Boqueron, les pentes couvertes de fleurs sauvages du parc national d'El Boquerón constituent un lieu de randonnée pittoresque et à moins de 30 minutes en voiture de San Salvador, c'est un choix populaire pour une excursion d'une journée depuis le Capitale.

Le point culminant d'une visite à El Boquerón est la vue sur San Salvador et le lointain lac Ilopango et le volcan Izalco, et il existe un certain nombre de points de vue parmi lesquels choisir. Des sentiers de randonnée mènent aux sommets d'El Boquerón, El Jabalí et El Picacho, les plus hauts à 6430 pieds, et il est également possible de descendre dans le cratère lui-même, une caldeira de 1600 pieds de profondeur, mesurant environ 5 km de diamètre.

Plus d'infos
Théâtre national d'El Salvador (Teatro Nacional de San Salvador)
star-5
34
1 excursion et activité

Construit entre 1911 et 1917, le magnifique Théâtre National d'El Salvador (Teatro Nacional de San Salvador) de San Salvador est non seulement l'un des principaux monuments de la ville, mais également un monument national et le plus ancien théâtre d'Amérique centrale. Conçu par l'architecte français Daniel Beylard, le bâtiment fait partie des œuvres architecturales les plus remarquables de la capitale, avec sa majestueuse façade néoclassique cédant la place à de somptueux intérieurs de la Renaissance française, dont une grande fresque du peintre salvadorien Salvador Carlos Cañas.

Aujourd'hui, le théâtre de 650 places reste le cœur des arts de la scène salvadoriens, accueillant un programme en constante évolution de concerts classiques, de théâtre, de spectacles de musique folklorique et d'ateliers d'art.

Plus d'infos
Église El Rosario (Iglesia El Rosario)
star-5
49

En passant devant l'arche de béton gris de l'église El Rosario, il est difficile de croire que le sombre bâtiment en forme de hangar est un lieu de culte, et s'il n'y avait pas la croix blanche unique et sans traits s'élevant de son entrée, vous probablement passer juste à côté. Cependant, ne soyez pas rebutés par sa façade morne - franchissez les portes de l'église et vous serez confronté à un mur de couleurs surprenant. Création inspirée de l'artiste Ruben Martinez, les murs voûtés sont ornés de figures de ferraille et comportent des dizaines de fenêtres à gradins en verre coloré, qui inondent la salle ouverte et sans pilier d'un kaléidoscope de lumière.

Construite en 1971, l'église était aussi controversée qu'innovante, et elle reste aujourd'hui l'un des monuments les plus uniques et les plus mémorables du Salvador. L'église El Rosario est également connue pour être le lieu de repos de José Matías Delgado, ou «Padre Delgado», le père de l'indépendance de l'Amérique centrale.

Plus d'infos
Cathédrale métropolitaine (Catedral Metropolitana)
star-5
38

La cathédrale nationale d'El Salvador n'offre peut-être pas les mêmes charmes architecturaux du vieux monde - comme des pierres ornées et des statues religieuses détaillées - de ses homologues européens, mais l'emblématique église catholique romaine blanche est toujours un monument magnifique et un hommage à la profonde religion les racines.

Autrefois site d'un violent massacre où une quarantaine de personnes ont été tuées lors d'une bousculade lors des funérailles de l'archevêque Oscar Romero, la structure emblématique offre aujourd'hui un peu de paix et de tranquillité aux visiteurs de cette capitale. La façade blanche cède la place à un intérieur coloré, où des images du Divin Sauveur et un bladcchino à quatre colonnes bénissent l'autel principal. Les voyageurs peuvent passer un moment de contemplation tranquille, allumer une bougie et admirer les peintures massives qui représentent des moments de la vie du Christ lors d'une visite à la cathédrale la plus célèbre du pays.

Plus d'infos
Palais national
star-5
39

Construit pour remplacer l'original, qui a été détruit dans un incendie à la fin des années 1880, le palais national actuel d'El Salvador offre aux visiteurs un aperçu du passé politique, historique et national. Il est composé de quatre salles principales et de plus de 100 salles secondaires plus petites, qui offrent aux visiteurs un regard unique sur le passé historique, politique et national de ce petit pays d'Amérique du Sud.

Les voyageurs avertissent que de nombreuses chambres du palais sont désormais fermées au public malgré le fait que les bureaux du gouvernement ne fonctionnent plus ici depuis le milieu des années 1970. Mais une visite de ce célèbre monument vaut toujours le détour, car le mobilier du début des années 1900 et les expositions historiques bien organisées présentent une image plus grandiose du passé coloré de la ville. N'oubliez pas de visiter le Salon Rojo, où le ministère des Affaires étrangères a organisé ses réceptions élaborées; le Salon Amarillo, qui abritait autrefois le président; et le Salon Rosado, qui abritait autrefois la Cour suprême du pays.

Plus d'infos
Site archéologique de Joya de Cerén
star-5
80
2 excursions et activités

Village agricole maya précolombien datant de l'an 600 après JC et seul site du patrimoine mondial de l'UNESCO au Salvador, les impressionnantes ruines de Joya de Cerén ont été découvertes en 1976 et sont depuis devenues l'un des sites archéologiques les plus visités du pays.

Étouffé par les cendres lors d'une éruption du volcan Laguna Caldera, le village enterré a été préservé dans un état presque parfait, ce qui lui a valu le surnom de `` Pompéi des Amériques '' et offre un aperçu unique de la vie et de la culture de l'ancien maya de la région. communautés. Aujourd'hui, les vestiges d'environ 70 structures ont été découverts sur le site, dont 10 ont été fouillés et sont ouverts au public, notamment des entrepôts, des cuisines, des ateliers, une zone de culte et un temezcal (bain de cérémonie).

Plus d'infos
Monument au divin sauveur du monde (Monumento al Divino Salvador del Mundo)
star-5
2

Le Monument au Divin Sauveur du Monde (Monumento al Divino Salvador del Mundo) est un monument situé sur la Plaza El Salvador del Mundo (Place du Sauveur du Monde) à San Salvador, la capitale du Salvador. Le monument est composé d'un haut socle en béton à quatre côtés qui supporte une statue de Jésus-Christ se tenant au sommet de la planète Terre. La structure a été conçue par José María Villaseñor. Ce monument est un symbole qui identifie et représente le Salvador et les Salvadoriens du monde entier - après tout, le nom du pays se traduit par «Le Sauveur», et Jésus-Christ en est le patron.

Pour étudier la sculpture plus en détail, apportez une paire de jumelles ou un appareil photo doté d'une bonne fonction de zoom. Il est difficile d'accéder directement à la sculpture, car elle est située au milieu d'un rond-point très fréquenté sans passage pour piétons. Une fois que vous avez atteint le monument, vous asseoir sur les marches à sa base est un bon moyen de se détendre après avoir visité le monument et de regarder la ville vibrer. Vous pouvez également voir le monument figurant au dos des anciens billets de banque et des plaques d'immatriculation des véhicules.

Plus d'infos
Porte du diable (Puerta del Diablo)
star-5
1

Situé à Los Planes De Renderos, Puerto del Diablo, ou Devil's Door, est composé de deux rochers frappants qui atteignent le ciel. Regarder entre eux donne au spectateur une vue panoramique sur les sites touristiques d'El Salvador jusqu'au Pacifique. Devil's Door est l'un des sites d'escalade les plus populaires du Salvador, avec des dizaines d'itinéraires établis pour tous les niveaux d'escalade. Pour les meilleures vues, montez les escaliers rocheux jusqu'au sommet, où vous serez récompensé par des sites comme les toits de tuiles rouges de la ville indigène de Panchimalco, le lac Ilopango à gauche, les doubles sommets du volcan San Vicente tout droit, et au-delà, l'océan Pacifique (si vous apportez des jumelles).

Les visiteurs de Devil's Door peuvent choisir de faire une visite de la canopée, de faire de la tyrolienne, d'explorer les grottes voisines ou même de descendre en rappel sur la falaise. Une visite à Devil's Door est un moyen facile d'échapper au bruit de la ville de San Salvador pendant une demi-journée, car ce n'est qu'un court trajet en bus vers et depuis la capitale du Salvador.

Plus d'infos

Plus d'activités à San Salvador

Musée de la Révolution (Museo de la Revolución Salvadorena)

Musée de la Révolution (Museo de la Revolución Salvadorena)

star-5
4

Même si la guerre civile au Salvador a pris fin en 1992, elle semble toujours actuelle, en cours et réelle au Musée de la Révolution de Perquín (Museo de la Revolución Salvadorena). D'une part, les guides qui travaillent au musée étaient des combattants de la guérilla, risquant leur vie dans les tunnels et les jungles pour lutter pour les droits des pauvres. Lors de la visite de ce musée émouvant et informatif, découvrez les restes de l'hélicoptère abattu qui a tué le colonel Monterossa - le chef du bataillon Atlacatl responsable du massacre d'El Mozote. Vous trouverez également des cratères créés par des bombes fournies par l'armée américaine, ainsi que des armes utilisées par les guérilleros pour combattre l'armée gouvernementale. Cette section du pays étant pro-FMLN, elle abritait également l'influent Radio Venceremos, qui a contribué à diffuser le message de gauche dans les communautés rurales. À proximité, un autre site a des tunnels creusés à la main où les guérilleros se cacheraient dans les collines, et les visiteurs sont invités à grimper dans les tunnels pour ressentir le sens étroit et sombre des guérilleros de l'espace enduré chaque jour. Bien que le trajet de San Salvador à Perquín soit long - plus de trois heures cahoteuses au total - c'est un voyage qui vaut largement la récompense pour avoir appris ces histoires de la guerre.

En savoir plus
Monument El Mozote

Monument El Mozote

star-5
4

Le 11 décembre 1981 est un jour qu'El Salvador n'oubliera jamais. Ce fut le jour où des soldats américains formés ont marché dans la ville de Mozote et ont massacré plus de 800 civils, dont la moitié étaient des enfants. Dans le cadre de la brutale guerre civile d'El Salvador, le massacre a été simplement considéré comme un sous-produit tragique du conflit, où les guérillas de gauche doivent être réprimées, quel qu'en soit le coût. Aujourd'hui, le monde s'est rendu compte que le massacre n'était que de civils innocents, et n'avait aucun rapport, ni rien à voir avec les rebelles que le gouvernement combattait. Lors de la visite du monument El Mozote aujourd'hui, écoutez les histoires du seul survivant qui s'est échappé vivant du village et voyez l'église où des dizaines de personnes ont fui pour être abattues à l'intérieur. À l'extérieur de l'église se trouve un mémorial puissant avec les noms de ceux qui ont été tués et une statue en silhouette d'une famille se tenant la main qui repose dans le «Jardin des Innocents». Un deuxième mémorial se trouve au sommet d'une colline à seulement 800 mètres de la ville, où se trouve la même silhouette de la famille se tenant la main qui donne sur les forêts et les vallées qui abritaient un tel massacre insensé.

En savoir plus
Parc national El Imposible

Parc national El Imposible

star-5
4

Le plus grand des quatre parcs nationaux d'El Salvador, le parc national El Imposible abrite également l'un des écosystèmes les plus fragiles du monde, offrant un refuge à un certain nombre d'espèces animales et végétales menacées. Situé sur l'une des routes commerciales historiques les plus importantes du pays, El Imposible (L'impossible) a été nommé pour sa gorge perfidement escarpée qui a coûté la vie à de nombreux voyageurs et mulets au fil des ans.

Heureusement, depuis la construction d'un pont sur le col en 1968, l'exploration du parc a été beaucoup plus facile et aujourd'hui, les parcs de 3800 hectares sont un endroit de choix pour les randonneurs - un vaste paysage de forêts de mangroves au bord de la rivière et de pics escarpés s'élevant à des hauteurs de 1450 mètres. L'observation de la faune est un autre passe-temps populaire avec environ 250 variétés d'oiseaux trouvées dans le parc, y compris des espèces rares comme le Grand Curassow, le King Vulture, le Motmot à sourcils turquoise et les aigles à crête noire, ainsi que des pumas, des tigrilles, des sangliers et une vaste gamme de papillons.

En savoir plus
Suchitoto

Suchitoto

star-5
10

Perchée sur une colline, surplombant les eaux scintillantes du lac Suchitlán, Suchitoto fait partie des villes les plus pittoresques du Salvador, un labyrinthe de pavés usés par le temps et d'architecture coloniale bien préservée.

Le cadre paisible et le rythme de vie décontracté de Suchitoto en font une retraite populaire pour les habitants de la capitale, tout en nourrissant une scène artistique animée, et les rues sont parsemées d'ateliers d'artistes, de galeries et de cafés confortables. Le monument le plus célèbre de la ville est l'impressionnante Iglesia Santa Lucia blanche, mais la région est surtout célèbre pour ses atouts naturels, le réservoir de Suchitlán voisin abritant une grande variété d'oiseaux migrateurs et des sites à proximité, notamment la cascade Los Tercios.

En savoir plus
Musée national d'anthropologie (Museo Nacional de Antropología Dr. David J. Guzmán)

Musée national d'anthropologie (Museo Nacional de Antropología Dr. David J. Guzmán)

star-5
1
1 excursion et activité

Ouvert en 1883, le Musée national d'anthropologie (Museo Nacional de Antropología Dr. David J. Guzmán) est une étape fascinante pour comprendre l'histoire du Salvador et de ses habitants. Réparti dans cinq salles différentes, le musée - également connu sous le nom de MUNA - abrite les trésors et les objets anciens des colons précolombiens, des tribus mayas et olémèques aux tribus Pipil qui habitaient les jungles et les côtes. Les salles sont séparées en cinq catégories différentes, de l'agriculture et des établissements humains à la religion, aux arts et au commerce. Découvrez comment les Salvadoriens indigènes cultivaient et adoraient leurs dieux, y compris un ancien autel de pierre et de pétroglyphes sculptés dans les roches. Si vous prévoyez d'acheter de l'artisanat local lorsque vous vous aventurez en dehors de la capitale, c'est un bon endroit pour apprendre les faits sur l'artisanat traditionnel salvadorien et avoir une idée de ce qu'il faut rechercher lors de vos achats dans les villages locaux. Sans doute le musée le plus populaire du Salvador, le Musée national d'anthropologie est un incontournable pour les voyageurs de la ville.

En savoir plus
Jardin botanique de La Laguna

Jardin botanique de La Laguna

star-4
1

Fondé en 1976, le jardin botanique de La Laguna se trouve dans un cratère volcanique juste à l'extérieur de la ville de San Salvador. Les jardins tentaculaires présentent plus de 3 500 espèces de plantes indigènes et exotiques, dont 35 000 spécimens à l'intérieur de l'herbier du jardin. Les jardins de 7,5 acres (3,15 hectares) sont divisés en 32 zones thématiques, avec des collections bien étiquetées comprenant des plantes médicinales, des fougères, des orchidées, des plantes du désert et de la végétation indigène.

Le domaine comprend également une grande aire de jeux pour enfants et une cafétéria vendant des rafraîchissements. Les sièges disséminés dans les jardins sont parfaits pour pique-niquer ou simplement profiter de l'air frais et du calme - une pause bienvenue dans le bruit de San Salvador. Gardez un œil sur les résidents des animaux, y compris les énormes iguanes, les poissons, les tortues et une variété d'oiseaux.

En savoir plus
Musée militaire de la caserne El Zapote

Musée militaire de la caserne El Zapote

star-5
4

Pendant près de deux décennies, le Salvador a été paralysé par une guerre civile brutale qui a laissé le pays en larmes. Des villages entiers ont été envoyés au massacre, des hélicoptères sont tombés du ciel et le bruit des mortiers frappant leur cible rappelait constamment la violence. Bien que les combats se soient terminés au début des années 1990, des histoires de la guerre civile et des reliques militaires subsistent à l'intérieur de ce musée, y compris d'anciens uniformes militaires datant du XVIIIe siècle. Outre les chars, les armes et les médailles, le musée abrite un certain nombre d'objets qui n'ont rien à voir avec l'armée, comme une carte topographique massive en 3D qui montre tous les volcans du Salvador, au «Pape Mobile» qui a transporté le Pape lors de sa visite en 1981. Présentant les militaires dans les temps plus modernes, il y a une exposition intéressante sur les forces salvadoriennes qui ont récemment servi en Irak, combattant aux côtés de soldats de la coalition de tous les coins du monde. Bien que l'angle du musée soit résolument pro militaire, il s'agit toujours d'un arrêt perspicace et instructif pour apprendre le passé du Salvador.

En savoir plus
Rivière Guajoyo

Rivière Guajoyo

Facilement accessible depuis Santa Ana et San Salvador, le fleuve Guajoyo est un affluent majeur de la rivière Lempa, qui traverse le sud du Guatemala, du Honduras et du Salvador sur 422 km, avant de se jeter dans le Pacifique au sud de San Salvador.

Malgré une course de moins de 15 km, la rivière Guajoyo abrite l'une des quatre centrales hydroélectriques d'El Salvador, mais elle est surtout connue des touristes comme la première destination du pays pour le rafting en eau vive, avec des rapides de classe II et III ouverts aux amateurs de sensations fortes. toute l'année.

En savoir plus
Lac Ilopango

Lac Ilopango

Ce lac de cratère niché dans une caldeira volcanique pittoresque est le deuxième plus grand lac du pays et une destination réputée pour les habitants et les voyageurs amoureux de la science-fiction qui cherchent à repérer des OVNIS de longue date. Et bien que les visiteurs puissent avoir à naviguer dans le système de bus local pour arriver ici, les voyageurs conviennent que c'est une destination qui vaut bien l'aventure, même si vous ne repérez pas d'extraterrestre.

Les voyageurs peuvent faire un plongeon dans le lac de cratère rafraîchissant ou faire de la randonnée jusqu'au sommet d'un phare voisin pour une vue pittoresque sur le paysage à couper le souffle pour lequel El Salvadore est devenu connu. Les petits cafés vendant des plats locaux cuisinés à la maison offrent le repas parfait après une journée à l'extérieur et les campings, les terrains de football, les bateaux à rames et de nombreuses toilettes publiques font d'une journée au lac Ilopango une évasion relaxante de la vie urbaine.

En savoir plus
Musée de la Parole et de l'image (Museo de la Palabra y la Imagen)

Musée de la Parole et de l'image (Museo de la Palabra y la Imagen)

Contrairement à d'autres musées nationaux qui racontent des histoires d'indépendance et de victoire en utilisant le récit populaire, le Musée de la Parole et de l'image de San Salvador (Museo de la Palabra y la Imagen) présente le passé et la guerre civile de la nation, à travers les yeux et les histoires de soldats de la guérilla.

Les voyageurs peuvent se promener dans des galeries remplies de photos, d'expositions, de films et d'artefacts consacrés à son récent conflit. Les visiteurs découvriront les mauvais traitements infligés aux femmes soldats, ainsi qu'aux militants politiques, aux poètes et aux penseurs qui ont influencé le mouvement. Cueva de las Pasiones, une reconstitution d'une station de radio de guérilla cachée dans la grotte de Radio Venceremos, est l'une des expositions les plus fascinantes du musée.

En savoir plus
Centre Monsenor Romero (Centro Monsenor Romero)

Centre Monsenor Romero (Centro Monsenor Romero)

Le Salvador est une nation qui a connu sa part de tragédie au cours des deux dernières décennies. La violence, la pauvreté, la corruption et les conflits ont fait des ravages sur les populations locales qui luttent toutes pour se débrouiller simplement, et quand Oscar Romero, un archevêque catholique, a été assassiné en 1980, l'une de leurs voix les plus fidèles et les plus inébranlables a été instantanément fait martyr. Au Centre Monseñor Romero (Centro Monseñor Romero) sur le campus de l'UCA, des expositions graphiques racontent l'histoire de sa mort au milieu de la messe, ainsi que l'assassinat brutal de 6 prêtres jésuites. C'est ici que les prêtres ont été tirés de leurs lits et exécutés dans la nuit, et les photos d'aujourd'hui montrent comment leurs corps ont été retrouvés le lendemain matin. Visiter le Centre Monseñor Romero est un voyage émouvant et sobre, où une dose de perspective est entrecoupée de présentoirs accrochés au mur. C'est un endroit incontournable pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire moderne du Salvador et un moyen d'en apprendre davantage sur l'une des personnalités les plus influentes du pays.

En savoir plus

icon_solid_phone
Réservez en ligne ou appelez
33 1 73 43 16 25
33 1 73 43 16 25