Recherches récentes
Effacer

Nous nous engageons à vous aider à explorer le monde en toute confiance. Découvrez nos conditions d’annulation flexibles et les démarches entreprises par les opérateurs soucieux de votre sécurité, et trouvez des activités adoptant des mesures de sécurité accrues. À mesure que la conjoncture évolue, il est préférable de vérifier les dernières informations en date et réglementations locales de votre destination.

Plus d'infos

Valachie attractions

Catégorie

Arcul de Triumf (Arch of Triumph)
51 excursions et activités
Construit une première fois en bois en 1878, afin de marquer l'indépendance de la Roumanie, l'Arc de Triomphe de Bucarest est, depuis longtemps, l'un des monuments les plus importants de la ville.

Reconstruit après la Première Guerre mondiale, en 1936, l'Arc de Triomphe actuel est l'oeuvre de l'architecte Petru Antonesc, tout en granite et décoré de sculptures d'artistes roumains tels Constantin Medrea, Constantin Baraschi et Ion Jalea.

Du haut de ses 27 mètres, le monument surplombe l'intersection de la rue Kiseleff, du boulevard Maresal Alexandru et de la rue Alexandru Constantinescu. Il marque de nos jours l'entrée du parc Herăstrău et accueille les parades militaires et les célébrations de la Journée nationale roumaine (1er décembre).

Un escalier à l'intérieur de l'Arc de Triomphe permet aux visiteurs de monter à son sommet et d'admirer la ville.

Plus d'infos
Palace of Parliament (Palatul Parlamentului)
star-5
1
176 excursions et activités
L'édifice le plus controversé de Bucarest se tient tel un mégalithe au centre de la ville, emblématique de la folie et de l'égo du dictateur communiste Nicolae Caucescu qui le fit construire après avoir rendu visite à un autre despote, Kim II-Sung en Corée du Nord.

Commencé en 1984 et réalisé par le jeune architecte roumain Anca Petrescu, le palais fut conçu sur le souhait de Caucescu de posséder le plus grand bureau au monde; et il y parvint presque puisque seul le Pentagone américain le dépasse en taille. Des églises, des synagogues et plus de 30.000 habitations furent détruites pour faire place à cette monstruosité architecturale composée de 12 étages, de 1.100 pièces et appartements d'état, d'une façade réaliste soviétique de 270 mètres de longueur et d'un bunker nucléaire.

Plus de 20.000 hommes travaillèrent durant 6 années à la construction du palais, 7 jours par semaine et à partir de matériaux exclusivement roumains.

Plus d'infos
Revolution Square (Piata Revolutiei)
148 excursions et activités
En plein coeur de la vieille ville de Bucarest, la Place de la Révolution se tient le long du boulevard central de la rue Victoriei et est depuis longtemps le centre des événements historiques de la ville.

D'abord nommée Place du Palais, le site changea de nom suite à la révolution de 1989 et demeure l'un des lieux principaux et centraux de la vie de la ville.

Lors d'une première visite de Bucarest, cette immense place est indéniablement impressionnante, entourée d'édifices ornés et couronnée par l'imposant Mémorial de la renaissance, une colonne de marbre de 25 mètres de haut érigée au centre de la place en mémoire des victimes de la révolution.

D'autres monuments importants de la place incluent le palais royal néo-classique abritant aujourd'hui le Musée national d'art et l'Athénée roumain, un dôme accueillant des concerts et datant du XIXème siècle.

Plus d'infos
Patriarchal Cathedral (Metropolitan Church)
16 excursions et activités
Connue également comme l'église métropolitaine, le principal lieu de culte orthodoxe de Bucarest est dédié à Saint Constantin et Sainte Hélène et se tient au sommet de Mitropoliei, l'une des collines du centre de la ville.

Elle fut créée par un architecte inconnu et est une copie du Monastère de Curtea de Arges. L'édifice possède trois flèches courtaudes, une abside en forme de bulbe et des peintures dorées de saints de style bizantin sur sa façade.

La cathédrale subit de nombreuses restaurations au cours des siècles. La première bible en langue roumaine fut imprimée ici en 1688 et la cathédrale abrite la plus belle collection d'icônes de Roumanie.

Plus d'infos
CEC Palace (Palatul CEC)
23 excursions et activités
Construit à la fin des années 1890 et ouvert au tournant du XXème siècle sur l'un des principaux boulevards de Bucarest, le Palais CEC fut conçu par l'architecte français Paul Gottereau et la construction de ce superbe chef-d'œuvre de style beaux-arts fut supervisée par l'architecte roumain Ion Socolescu.

Désigné pour être le siège de la plus ancienne banque d'épargne de Roumanie, la Casa de Economii şi Consemnaţiuni (CEC) et situé en face du Musée national d'histoire de la Roumanie, c’est un édifice monumental surmonté de cinq coupoles.

Le palais est destiné à être transformé en un musée d'art et fut vendu au conseil de la ville pour plus de 17 millions d’Euros en 2006; pendant la création des plans, la Banque CEC loue l’édifice au conseil de la ville mais son somptueux intérieur tout en marbre - dont une grande partie fut recouverte du temps de Ceauşescu – n’est plus ouvert au public.

Plus d'infos
Pasajul Macca-Vilacrosse (Macca-Villacrosse Passage)
17 excursions et activités
Le passage Macca-Villacrosse en forme particulière de patte d’oie, est une galerie marchande du centre de Bucarest. Couvert sous forme d’arcade avec des vitres de teinte jaune afin de permettre à la lumière naturelle de pénétrer, le passage fut construit à la fin du XIXème siècle comme lien entre la Calea Victoriei et la National Bank.

De nos jours, le côté Macca du passage ouvre sur la Calea Victoriei, l’une des principales avenues de Bucarest, tandis que le côté Villacrosse ouvre sur la National Bank et Strada Eugeniu Carada. Le passage a une atmosphère quelque peu française et ressemble aux passages couverts construits à Paris et à Milan à la même époque.

Pendant la période communiste, le passage était connu comme le Passage des Bijoutiers en raison de la présence des plus importantes bijouteries de la ville mais son nom d’origine lui fut restitué en 1990. Aujourd’hui le passage abrite toujours des bijouteries mais également de nombreux restaurants, cafés, boutiques et bars hookah.

Plus d'infos
Lipscani
12 excursions et activités
Le quartier de Lipscani est le coeur battant de Bucarest et le seul vestige ayant survécu aux bombardements de la Première Guerre mondiale et aux destructions et reconstructions sous le règne communiste de Nicolae Ceausescu. Bordé par l'avenue de la Victoire, la rivière Dambovita au sud et Piata Universitatiei au nord, le quartier était autrefois le centre commerçant de Bucarest avec ses origines remontant à l'époque médiévale. Durant les 15 dernières années, il se transforma et de sordide, devint le centre de l'action à Bucarest.

Aujourd'hui son mélange délavé de styles architecturaux néo-classique Baroque et Art Nouveau attirent les visiteurs désireux d'explorer les ruelles remplies de galeries d'art, de boutiques vintage, de restaurants, de cafés en plein air et de clubs ouverts tard dans la nuit. Cependant, l'important incendie dans un club de nuit en 2015 vit la fermeture de nombreux clubs considérés comme insalubres.

Plus d'infos
Cotroceni Palace (Palatul Cotroceni)
10 excursions et activités
Le Palais Cotroceni de Bucarest est la résidence et le bureau de la présidence roumaine et abrite également le Musée national Cotroceni. Le palais dut être reconstruit après le tremblement de terre de 1977. À ses côtés se trouve le Jardin Cotroceni, l'un des plus grands parcs de Bucarest, dont la création remonte aux années 1850.

Le Musée national Cotroceni présente plus de 20.000 objets divisés en différentes collections dont les plus impressionnantes sont l'art religieux des XVIIIème et XIXème siècles, une collection de peintures roumaines du XIXème siècle à nos jours, des peintures des XVIIIème et XIXème siècles d'artistes français, allemands, autrichiens et belges et beaucoups d'autres oeuvres.

Plus d'infos
George Enescu National Museum (Cantacuzino Palace)
8 excursions et activités
Le Musée George Enescu de Bucarest est un lieu en mémoire du plus grand musicien roumain. Enescu était un compositeur, violoniste, pianiste et chef d'orchestre. Il disparut en 1955.

Le musée fut installé au sein du palais Cantacuzène considéré comme l'un des plus beaux édifices de Bucarest. Construit dans un style académique français incluant des éléments Art nouveau, le palais est composé d'une superbe marquise à son entrée et est orné à l'intérieur de peintures murales et de sculptures.

La collection permanente inclut trois salles du palais entièrement dévouées à la vie d'Enescu et à l'histoire de la musique roumaine. Les collections incluent des photos, des manuscrits, des instruments de musique, des dessins, des biens personnels de l'artiste ainsi qu'un moulage des mains d'Enescu et son masque mortuaire.

Le musée possède deux succursales: le Mémorial George Enescu à Sinaia et la Dumitru et Alice Rosetti-Tescanu George Enescu section à Bacau.

Plus d'infos
National Museum of Art of Romania (Muzeul National de Arta al Romaniei)
8 excursions et activités
Abrité au coeur du superbe ancien palais royal situé sur la Place de la Révolution et construit en 1812, le Musée national d'art de la Roumanie ouvrit en 1947. Il fut endommagé durant la révolution de 1989 qui vit la chute et l'exécution du despote communiste Nicolae Caucescu mais rouvrit ses portes en 2005, offrant trois collections majeures exposées sur trois niveaux du palais désormais considéré comme la première galerie d'art du pays.

Les galeries de peintures et sculptures européennes comprennent des chefs d'oeuvres de la collection privée du roi Charles I tels Rembrandt, Rubens, le Greco et les Impressionnistes, tandis que dans le Lapidarium se trouve des collections médiévales roumaines présentant de superbes icônes d'argent, des manuscrits rares et des sculptures de pierre.

Les galeries roumaines modernes sont remplies d'oeuvres modernes telles les sculptures de Constantin Brancusi.

Plus d'infos

Plus d'activités à Valachie

National Museum of Romanian History (Muzeul National de Istorie a Romaniei)

Musée national d’histoire de Roumanie

10 excursions et activités
Situé en face du palais des Beaux-Arts sur Calea Victoriei et offrant une architecture tout aussi impressionnante, le Musée national d’histoire de Roumanie est un majestueux édifice de style néo-classique composé d’une façade à colonnes entourée de deux ailes symétriques.

Cette oeuvre de l’architecte Alexandru Săvulescu fut terminée en 1900 en tant que bureau principal de la Poste roumaine. C’est en 1970 que l’édifice hérita de l’impressionnante collection historique du pays, présentée à travers 60 expositions. Bien que la majeure partie du musée soit actuellement fermée pour cause de renovations, une visite vaut toujours la peine, ne serait-ce que pour voir les deux plus grandes collections: les Joyaux dans la salle du Trésor roumain et les Reliques de l’âge de bronze dans le Lapidarium.

Les points forts incluent une réplique de taille originale de la colonne Trajane de Rome et une sélection de joyaux de la couronne roumaine.

En savoir plus
Holocaust Memorial

Mémorial de l'Holocauste

7 excursions et activités
Finalement inauguré en 2009 après une longue et controversée attente, le Mémorial de l'Holocauste de Bucarest est un rappel dur et puissant des milliers de roumains disparus durant l'Holocauste. Ce mémorial est très important, non seulement pour la mémoire des juifs disparus mais également pour la reconnaissance de la part de responsabilité de la Roumanie durant les événements.

Le mémorial en lui-même est un monument simple mais poignant créé par l'artiste Peter Jacobi. Il présente une plaque dédiée au quelques 280.000 juifs et 25.000 tziganes exterminés durant l'Holocauste. Vous pourrez également voir une colonne avec le mot "Souvenir" écrit en hébreu et une roue tzigane.

En savoir plus
Choral Temple (Templul Coral)

Synagogue chorale

6 excursions et activités
Une des premières synagogues de Bucarest, la Synagogue chorale fut construite en 1857 par les architectes Enderle et Freiwald; Copie de la Synagogue de Tempelgasse à Vienne, sa façade de style mauresque est décorée d'éléments en brique jaune et rouge.

Une riche communauté juive vivait à Bucarest au milieu du XVIème siècle sans grande harmonie avec ses voisins roumains. En 1593, de nombreux juifs furent tués durant une rebellion contre les suzerains ottomans de la ville et l'instabilité entre les communautés dura pendant plusieurs siècles.

Plusieurs années après sa construction, la synagogue fut détruite lors d'un pogrom puis reconstruite en 1866 et malgré cela, la communauté juive continua de s'agrandir. En 1930, ils étaient 74.480 malgré les pogroms et meurtres racistes.

Durant la Seconde Guerre mondiale toutes les synagogues de Bucarest furent fermées et les juifs de la ville envoyés vers leur mort dans les camps de Transnistria et Bessarabia.

En savoir plus
Bucharest Jewish History Museum

Musée de l'histoire juive

star-5
3
5 excursions et activités
Le Musée de l'histoire juive de Bucarest fut créé en 1978 by Moses Rosen, grand rabbin de la ville de 1964 à 1994. Le musée se trouve au sein de la Synagogue de la sainte union construite en 1836 dans un superbe style mauresque. Parmi tous les éléments religieux d'or et d'argent, des expositions présentent l'histoire juive de Roumanie et montre la contribution de cette communauté à la société de Bucarest.

Le sombre mémorial à l'arrière de la synagogue est dédié aux victimes de l'Holocauste.

L'intérieur de la synagogue est d'une beauté saisissante avec ses couleurs et ses trois niveaux en galeries couverts de carreaux de styles byzantin et mauresque, de sols en marbre et de murs et plafonds peints.

En savoir plus
Carol Park (Parcul Carol)

Parc Carol

6 excursions et activités
Avec des racines remontant au début du XXème siècle, le parc Carol est l'un des plus vieux parcs de Bucarest, construit par l'architecte français Édouard Redont pour le jubilé du roi Carol Ier.

Avec ses lacs scintillants, ses esplanades bordés d'arbres et ses jardins paysagers s'étirant sur 30 hectares au sud de Bucarest, le parc offre une escapade idyllique en dehors de la ville, pour marcher, faire du vélo et du sport.

Le parc abrite de nombreux monuments et est classé Monument historique national depuis 2004. Le plus reconnaissable est le Mausolée, construit comme monument communiste puis transformé en mémorial de la Première Guerre mondiale avec le Monument du Soldat inconnu placé devant. Le parc abrite également de nombreuses superbes statues et un très beau château.

En savoir plus
Great Synagogue (Sinagoga Mare)

Grande synagogue

star-5
1
5 excursions et activités
Cachée dans le vieux quartier juif de Bucarest, la Grande synagogue fut construite par la communauté juive polonaise de la ville en 1845 et est un hommage très bien conservé du riche héritage juif de Roumanie. Ne vous arrêtez pas à la simple façade de l'édifice, à l'intérieur, son mur principal est richement décoré, peint dans le style Rococo par Ghershon Horowitz en 1936 et orné de superbes lustres.

La Grande synagogue est toujours un lieu de prière et abrite également un petit mais fascinant musée juif dont l'exposition la plus touchante présente l'horreur de l'Holocauste et inclut le poignant Mémorial des martyrs juifs.

En savoir plus
Romanian Peasant Museum (Muzeul National al Taranului Roman)

Musée des paysans roumains

5 excursions et activités
Situé dans le centre de Bucarest, le Musée des paysans roumains est l’un des plus importants musées d’Europe dédiés aux arts populaires et aux traditions. Élu Musée de l’année en 1996, il présente une collection de plus de 100.000 objets incluant des tissus, des costumes, des icônes religieuses, des œufs peints à la main, des poteries et bien d’autres biens de la vie courante témoins de la vie dans la campagne roumaine durant plus de 4 siècles.

Le musée fut initialement construit en 1906 mais pendant la période communiste le site abrita à la place un musée du parti communiste. L’édifice rouvrit ses portes en tant que Musée des paysans roumains suite à la chute de Nicolae Caucescu mais ses sous-sols renferment toujours des vestiges du musée du communisme.

En savoir plus
Cantacuzino Castle (Castelul Cantacuzino)

Château Cantacuzino

7 excursions et activités
Le tentaculaire château Cantacuzino fut terminé en 1911 selon les plans de l'architecte Grigore Cerchez et était au départ une maison de chasse pour le prince Gheorghe Grigore Cantacuzino qui fut deux fois Premier ministre de Roumanie au début du XXème siècle.

Entouré de collines boisées, la demeure présente une façade de pierres et de briques ornée de loggias à colonnades et de tours. Elle est ouverte pour des visites guidées du décoré intérieur où l'art Nouveau, les sols de marbre, les vitraux et les mosaiques abondent.

Une rare collection des armoiries de Cantacuzino est exposée et le château accueille quelques expositions d'art ainsi que des concerts d'été connus sous le nom de Nuits classiques Prahova.

En savoir plus
Comana Monastery (Manastirea Comana)

Monastère de Comana

Fondé en 1471 par Vlad III l'Empaleur (le vrai "Comte Dracula" qui inspira le personnage de Bram Stocker), le Monastère de Comana est depuis longtemps devenu un fascinant site pour les fans. La légende raconte que le corps décapité de Vlad III L'empaleur fut découvert durant des fouilles du site.

Le monastère était au départ situé sur une île au centre d'un marais et accessible uniquement par un pont de bois. Reconstruit au XVIème siècle par le dirigeant roumain Radu Serban et restauré par Cantacuzino au tournant du XVIIIème siècle, le monastère est toujours un superbe site et une populaire destination lors d'une visite du parc naturel de Comana.

En savoir plus

icon_solid_phone
Réservez en ligne ou appelez
33 1 70 38 74 44
33 1 70 38 74 44